Grand favori de mes élèves de CE2-CM1, le jeu de société Feelings permet aux élèves de mieux comprendre les émotions et de leur donner un nom.

Il enrichit le vocabulaire, les compétences de lecture et de production d'écrits, sans parler des messages clairs en EMC. feelings_fr_jeueclateboxfront

Vous n'êtes sans doute pas passés à côté du reportage sur l'école bienveillante de Trappes. De plus en plus d'enseignants ressentent le besoin de travailler sur les émotions pour que les élèves soient plus sereins. Et puis, c'est dans les nouveaux programmes ! (voir descriptif plus bas) 

Dans ma classe, il y avait une boîte à colère et une boîte à bonheur pour que les élèves puissent se "défouler" mais cela restait insuffisant. Il y a un vrai besoin de comprendre les émotions qui envahissent, pour le bien-être et pour plus de solidarité, mais aussi pour une meilleure gestion de sa classe. Le jeu Feelings a permis de construire un répertoire d'émotions.

A l'origine, le jeu était destiné aux adolescents et aux adultes pour apprendre à dépister les émotions, avant tout pour le harcèlement. Mais l'Education Nationale a vite compris l'intérêt de ce jeu, à partir du cycle 3. Je précise que Feelings a remporté le prix EducaFLIP en 2016 avec mes cyber-collègues de la CPB dans le jury.

Principe du jeu : en résumé, les joueurs vont piocher des cartes-situations dans 3 thèmes : école, famille, amis. Ils doivent alors choisir l'émotion la plus adaptée à la situation et en discuter. Plus de détails sur les règles du jeu Feelings sur le site internet dédié

118565432

 

Pour tout vous dire, les règles ont été un peu difficiles pour mes CE2. Ils se sont inventés leurs propres règles, en ayant lu les instructions en diagonale ^^.  Ils ont choisi les cartes-émotions à mettre autour du plateau et ont utilisé les cartes-nombres pour l'intensité de l'émotion éprouvée. En fonction de l'intensité, si tout le monde était d'accord, ils avançaient leurs pions sur le jeu du nombre de cases correspondantes. Rien à voir avec les véritables règles mais ce qui était intéressant, c'était la discussion autour de l'émotion pour bien l'identifier et la mesurer jusqu'à tomber d'accord. Je n'ai pu m'empêcher de les laisser jouer quelques temps ainsi, tant le choix subjectif était révélateur de l'histoire de chacun. "Tomber d'accord" et accepter de faire des compromis pour permettre au jeu d'avancer est déjà un grand progrès pour un enfant. 

118565442

 

Il a été intéressant de travailler ensuite sur la lecture experte de la règle du jeu et de lever toute incompréhension. Les CM1 sont venus à la rescousse : vive la coopération pour un bon climat de classe en double niveau !  La vidéo suivante nous a aidés à vérifier notre compréhension.  

Notez qu'on peut même créer ses propres cartes-situations sur le site Feelings.fr. De quoi travailler sur la production d'écrits également.

Non seulement mes élèves apprennent du vocabulaire (la déception -> déçu -> décevoir) mais face à une situation, ils anticipent, analysent, se mettent à la place de ... Je note ainsi plus d'empathie lors des conflits, et en littérature, lorsque je demande quels sentiments le personnage peut ressentir, j'ai des élèves beaucoup plus experts et plus sensibles depuis qu'ils jouent à ce jeu. Je ne dis pas que Feelings règle tous les problèmes, aussi bien lors des conflits qu'en littérature, mais je constate simplement que mes élèves ont énormément progressé dans ces domaines. Et c'est bien ce que j'attendais de ce jeu.

feelings

Verdict : c'est un must-have à avoir en classe pour les cycles 3 ! 

Alors, à quand une version plus simple pour le cycle 2 ? :-)

Sylvie Hanot, Cafipemf généraliste et LVE

 

Vous aimerez aussi : 

-L'article sur les jeux de société à l'école

 

*Les émotions dans les nouveaux programmes : 

EMC cycles 2 et 3 : La sensibilité. La sensibilité est une composante essentielle de la vie morale et civique : il n’y a pas de conscience morale qui ne s’émeuve, ne s’enthousiasme ou ne s’indigne. L’éducation à la sensibilité vise à mieux connaitre et identifier ses sentiments et émotions, a les mettre en mots et a les discuter, et a mieux comprendre ceux d’autrui.

Enseignements artistiques cycle 3 : Lexique des émotions et des sentiments.

EMC cycle 3 : L’enseignement moral et civique entraine à l’expression des sentiments moraux et au débat argumenté / Connaissance et structuration du vocabulaire des sentiments et des émotions.

EPS cycle 3 : En articulation avec l’enseignement moral et civique, les activités de cet enseignement créent les conditions d’apprentissage de comportements citoyens pour respecter les autres, refuser les discriminations, regarder avec bienveillance la prestation de camarades, développer de l’empathie, exprimer et reconnaitre les émotions, reconnaitre et accepter les différences.

Français cycle 3 : Les activités de lecture doivent permettre aux élèves de verbaliser, à l’oral ou à l’écrit, leur réception des textes et des oeuvres : reformulation ou paraphrase, mise en relation avec son expérience et ses connaissances, mise en relation avec d’autres lectures ou d’autres oeuvres, expression d’émotions, de jugements, a l’égard des personnages notamment./ Langage oral : Partage d’un ressenti, d’émotions, de sentiments.