J'utilise les Story Map depuis plusieurs années pour les albums en anglais. Découverts sur les blogs anglo-saxons, j'ai trouvé que c'était un bon moyen pour travailler sur la structure interne du récit afin de pouvoir le raconter, sur "le film dans sa tête" si cher à Roland Goigoux, auteur de Lector Lectrix. On approche ainsi un travail sur le résumé, si complexe. 

Retrouvez mon article avec des exemples sur mon nouveau blog Supermaitresse

 

118740949

 Retrouvez mon site référent de Nathalie Leblanc, formatrice Lettres à Nice : CLIC

 

Sylvie Hanot, Cafipemf généraliste et LVE