Comment faire vivre la bibliothèque ?

Cette année, j'ai un cycle 3. Exit le contenu de ma riche bibliothèque de CE1 que j'ai mis 10 ans à équiper ... J'ai reconstruit petit à petit une bibliothèque assez étoffée, grâce aux vide-greniers et deniers personnels investis dans les perles rares auxquelles je tenais. Tous les genres y sont représentés, et j''en suis assez fière, même s'il reste de quoi l'enrichir.

Pour qu'ils lisent, j'ai installé un bac "mise en réseau" que des responsables remplissent avec les livres de la bibliothèque en fonction du thème travaillé ou de l'auteur, et dont le fonds est renouvelé très régulièrement.

bac

J'ai également un blog de classe où j'édite les couvertures des les livres vus à destination des parents.

En début d'année, j'ai également utilisé l'idée de ma cybercollègue de  l'Univers de ma classe : "ce livre est formidable car ..." avec des petits papiers collés sur la côté de la bibliothèque, fréquemment renouvelés,  pour donner envie de lire un livre à  ses camarades. Et j'ai bien remarqué que cela fonctionnait et que les élèves s'arrachaient souvent le même ouvrage.

biblio

fiche ex

Bref, je ne suis pas à court d'idées mais j'avais besoin de me renouveler. Ma copine Sylvie  m'a un jour simplement envoyé un article du Café Pédagogique avec ce petit mot : "ça va te plaire". C'est comme ça que  je me suis lancée dans le speed-booking ...

2

 

Qu'est-ce que le speed-booking ?

En résumé, c'est : 3 minutes pour donner envie de lire (on a fait 2 mn en primaire, c'est suffisant pour commencer).

Les élèves se promènent de table en table et écoutent un camarade qui va décrire, argumenter, répondre à des questions pour donner envie de lire le livre qu'il a choisi. Cela développe donc autant la culture littéraire que le langage oral et même  les compétences civiques, puisqu'on est dans le partage, l'autonomie, le jugement.

Et cela évite aussi le fonctionnement où un élève parle seul pour présenter son livre devant 27 autres qui écoutent, 3 qui posent des questions et 24 qui somnolent. C'était bien peu stimulant. Là, ils ont vu plusieurs livres et ont pu repartir avec plusieurs idées.

5

L'événement est bien sûr préparé en amont. Les élèves connaissent l'enjeu et choisissent un livre en fonction. Tous les genres sont permis, des recueils de poésies aux livres d'art, des documentaires aux BD, même les albums souvent choisis par les lecteurs plus faibles, parce que cycle 3 ou pas, l'album de qualité est toujours autant apprécié, de toute façon.

Pour ne rien oublier, les élèves ont demandé à avoir un outil sur lequel s'appuyer. Nous commençons à travailler la prise de notes mais une jolie fiche-outil est toujours appréciée par les élèves pour servir de guide.

J'ai pris comme appui la fiche de ma cyber-collègue Lala aime sa classe  pour la présentation de livre. Je l'ai légèrement modifiée  :

livre

Télécharger la fiche Je présente un livre

 Nouvelle version (pour plus d'expression personnelle dans la fiche) : 

lecture guidée

téléchargement

  Télécharger la fiche nouvelle version pour le cahier de littérature

 Exemples (même si c'est à perfectionner) :

res0

res2

 

Bien sûr, il faut un feedback pour permettre aux élèves de progresser : certains élèves sont-ils repartis avec l'envie de lire un livre ? Si un tel a particulièrement convaincu, peut-être a-t-il utilisé des arguments frappants, une manière originale de présenter le livre, peut-être pourrions-nous nous en inspirer ? Au contraire, peut-être y a-t-il eu trop de détails pauvres ou approximatifs, un oubli ... Peu à peu, il sera question  de trouver quelque chose d'original pour présenter un livre autrement :  une lecture à haute voix, une citation, une image, etc, avant de se servir des notes de la fiche-outil...

C'est aussi un moment d'enrichissement de vocabulaire. Terminé l'habituel "ce livre m'a plu parce qu'il est super !". On parle de livre effrayant, comique, inquiétant, d'aventures fantastiques, d'illustrations,  d'émotions ... On lit même un passage à haute voix, si nécessaire.

3

Les fiches-outils sont ensuite consignées dans le classeur de lecture des enfants, avec un double dans le classeur de la bibliothèque de classe, pour être consultées.

 

Concrètement, comment organiser l'événement ?

Rappelez-vous, le speed-booking c'est 2 minutes pour donner envie de lire où les élèves se promènenet de table en table. Forcément, avec 28 élèves, pas question de répéter 27 fois la même chose.

Pour ma première tentative, j'ai donc utilisé mes heures de  BCD pour ne garder qu'une demi-classe et j'ai organisé 4 groupes de 7 . L'intervenante BCD menait la même activité que moi parallèlement avec l'autre classe. Pour les 2 groupes qui étaient ensemble, une partie était assise et l'autre passait de table en table. A chaque fois, les 2 parties présentaient leur livre, ce qui totalise 4 mn à 2. J'ai le chrono en main et j'ai une petite cloche pour sonner la fin de la rencontre. Les élèves assis disposent de l'objet livre et de leur fiche-outil servant de notes, tout comme ceux qui se déplacent. Puis, les élèves qui étaient assis se voient entre eux et ceux qui étaient debouts également.

4

Cette organisation est à revoir : certains élèves connaissaient déjà certains livres donc ils n'avaient pas forcément envie d'aller voir le camarade en question. Ensuite, j'ai quelques rares réfractaires à certains types de livres : le gros roman fera fuir le petit lecteur (oui, je sais, il existe des livres sonores sur tablette !), les BD n'attirent pas certaines filles ... Bien sûr, c'est une minorité car les enfants ne résistent  pas au plaisir de la nouveauté et à l'attrait de l'objet-livre. Toutefois, pour la prochaine session, je laisserai le choix aux élèves d'aller voir qui ils veulent, en fonction de l'ouvrage présenté. Après tout, c'est ce que l'on fait nous aussi, adultes, dans les librairies : on va vers les titres ou les couvertures qui nous attirent, non ?

Bref, mes élèves ont adoré, ils ont redemandé une session. J'en surprends même quelques-uns en train de lire et de remplir leur fiche pendant mes cours (oh les vilains !^^), mais c'est un fait : ça marche ! La fréquentation de la bibliothèque est assidue. On va pouvoir étendre jusqu'à la BCD et je l'espère, la bibliothèque municipale, parce que financièrement, je n'arrive pas à suivre pour renouveler le fonds de la bibliothèque de classe.

Et pourquoi ne pas organiser des speed-booking à thème ? Sur un auteur, un illustrateur, un personnage, un genre littéraire  ?

Voyez, je n'ai pas épuisé toutes mes cartes. On ne pourra pas me dire en tout cas que mes élèves ne sont pas mordus de lecture !

 pro-read-4

Et vous, vous connaissez le speed-booking  ? Vous avez déjà essayé ? Vous avez envie de vous lancer ?

 

Sylvie Hanot, CAFIPEMF généraliste et LVE

Avec cet article, je suis le "coup de coeur" de Val 10 :-) 

Pour aller plus loin :